Cérémonie de commémoration des 60 ans du 17 octobre 1961 : Le témoignage de la diaspora

Cérémonie de commémoration des 60 ans du 17 octobre 1961 : Le témoignage de la diaspora

Le 17 octobre 1961, une manifestation était organisée à Paris par la Fédération de France du FLN pour protester contre le décret du 5 octobre, interdisant aux seuls Algériens de sortir de chez eux après 20h30.

Dans la soirée, malgré l’interdiction de la manifestation, plus de 25.000 hommes, femmes et enfants, se dirigèrent vers différents points de regroupement. La répression fut brutale, violente, sanglante.

Outre de nombreux blessés, plusieurs dizaines furent tuées, leurs corps jetés dans la Seine.

De nombreuses familles n’ont jamais retrouvé la dépouille de leurs proches, disparus cette nuit-là.

Les historiens ont établi de longue date ces faits et les ont inscrits dans un engrenage de violence durant plusieurs semaines. Cette tragédie fut longtemps tue, déniée ou occultée. Les premières commémorations furent organisées par le maire de Paris, M. Bertrand Delanoë ainsi que par d’autres élus de la Nation.

Le Président de la République Emmanuel Macron rend hommage à la mémoire de toutes les victimes de cette nuit tragique.

Il a reconnu les faits : « les crimes commis cette nuit-là sous l’autorité de Maurice Papon sont inexcusables pour la République.»

Cette déclaration d’Emmanuel Macron était une déception pour beaucoup.

Le président n’a finalement pas qualifié le massacre d’Algériens à Paris le 17 octobre 1961 de « crime d’État ». Ecoutons la réaction des Algériens de France sur www.radiodessansvoix.org

Réalisé par Lila Mokri