« Collectif Paris-Ayotzinapa » lutte contre les disparitions forcées et les violences d’État au Mexique

Le « Collectif Paris-Ayotzinapa » lutte contre les disparitions forcées et les violences d’État au Mexique

Les disparitions forcées font souvent partie d’une stratégie pour faire régner la terreur. Le sentiment d’insécurité résultant de cette pratique touche non seulement les proches de la personne disparue mais aussi leur communauté et l’ensemble de la société.

Alors qu’elles étaient très répandues au sein des dictatures militaires, les disparitions forcées perpétrées dans de complexes situations de conflit interne, se sont propagées à travers le monde et ce, souvent en tant que moyen de répression des opposants politiques.

Le « Collectif Paris-Ayotzinapa » est né en 2014 suite à la disparition forcée des 43 étudiants d’Ayotzinapa, Guerrero, Mexique.

Le Collectif lutte contre les disparitions forcées et les violences d’État et pour rendre visible le combat des familles de disparus.

Présente à la Place Stalingrad à Paris à l’occasion de la journée Internationale contre les disparitions forcées, www.radiodessansvoix.org a recueillie ces quelques témoignages de militants au sein du « Collectif Paris-Ayotzinapa »

Réalisé par Lila Mokri et Nedjma Benaziza