Fares Bedhouche: « La charte pour la paix est une réconciliation sur le dos des victimes »

Réalisé par Nawel TAILEB et Leïla YOUNSI.

Mise en ligne: Othmane AOUAMEUR.

« La charte pour la paix est une réconciliation sur le dos des victimes » Affirme Farés BEDHOUCHE

La majorité des Algériens aspire sans aucun doute à tourner la page de la guerre civile des années 90 qui a ensanglanté le pays. Cependant, il apparaît tout aussi clairement que la charte pour la réconciliation et la paix nationale ne peut répondre aux attentes des victimes, ni aux problèmes actuels de la population. Présent lors des journées d’hommage à la résistance des familles de disparu(e)s en Algérie, Farés BEDHOUCHE, vice-président de la section Algérienne d’Amnesty International, et membre actif à Jil Jadid, qualifie la charte pour la paix «d’une réconciliation sur le dos des victimes».