Algérie: Les victimes des années 90 rejettent les textes de la charte

Algérie: Les victimes des années 90 rejettent les textes de la charte.

Réalisé par Dalel AIDOUN.

En Septembre 2005, le président Algérien Abdelaziz BOUTEFLIKA a fait campagne sur le thème de la réconciliation nationale en organisant un référendum pour l’adoption d’une charte.

12 ans après l’adoption de cette Charte dite, pour la paix et réconciliation nationale, les familles des victimes rejettent l’amnistie qui prône l’impunité et l’oubli.

Aujourd’hui encore, qu’elles soient familles de disparu(e)s ou familles des victimes du terrorisme, elles se battent côte à côte pour réclamer « Vérité et Justice ».